Quand y en a pour un...


À la base
j'ai écrit ce poème
spécialement pour toi
mais si tu n'y vois
pas d'inconvénient
partageons-le

Si loin


C'était hier
peut-être 
avant-hier
Il y a des années
que dis-je
des siècles
Ça n'est jamais arrivé

Kleenex


Petit jour crasseux
j'ai envie de
te filer
un mouchoir

Sagesse mon cul


Le sage
montre la lune
Je suis déjà
dedans

D'aucune utilité


Je ne connais pas
le nom de
chaque étoile
Je ne dois pas être
le seul
De toute façon ce soir
on les cherche encore

Peu importe le flacon


Manque de bol
il a bu
la tasse

Life is life

© photo : Sabine Weiss

On fuit
tout un tas
de trucs
Quelques-uns
nous rattrapent

XXL


Elle a le sourire
3 fois trop grand
Ça lui va bien
quand même

Publication - Rêvasseries et cauchemardinages - Éditions Inclinaison - Février 2018


Puisqu'une bonne nouvelle n'arrive jamais seule, vient de paraître "Rêvasseries et cauchemardinages" aux éditions Inclinaisons !

"Est-ce que quelqu'un
a seulement
déjà demandé
à la mort
ce qu'elle faisait
dans la vie"

Rêvasseries et cauchemardinages
Éditions Inclinaison
Collection Cordes tissées
53 pages
3 euros

Pour le commander en ligne, ça se passe sur le site de l'éditeur, ICI

Teaser


La joie de vous annoncer que dans à peine un mois (le 1er mars prochain), sortira chez Alma un recueil de poésie intitulé "Inauguration de l'ennui". Youpi !

Un bon conseil


Te prends 
pas la tête
prends ton pied

Au feu rouge


Coup du sort ou
dextérité incontestable
du lanceur
la crotte de nez
qu'il a roulée
méticuleusement avant
de la jeter
par la vitre
de sa voiture
a atterri directement
dans mon poème

Faire barrage


Même bâiller
est une sacrée prouesse
D'une seule main retenir
tant de rêves
qui s'échappent

Douce hémorragie


Le ciel gonfle
Un point de suture saute
Le premier rayon de soleil
s'en échappe
Gardons cette plaie
ouverte

Point de vue


Vu d'un poème
ce samedi matin
triste et souillé
a de la gueule

Le verre à moitié plein


Ok
il n'y a
qu'une nuit
entre chaque jour
Par contre
il n'y a qu'un jour
entre chaque nuit

Publication - Maudire le béton - Les Venterniers - Février 2018





Mon "Maudire le béton" (paru en avril 2017 chez Nuit Myrtide) est de retour, un an après, et il s'est offert un relooking aux p'tits oignons. Grand merci aux Venterniers (Élise, Charlotte et Gabriel) pour ce joli cadeau et leur travail de fourmi.

Pour plus d'info sur le bouquin et pour le commander en ligne, ça se passe ICI.

* * *

"L’immensité nous léchera les yeux 
nous chatouillera les pieds 
nous serrera fort contre ses orages 
Nous calquerons notre pouls 
sur le sien"

MAUDIRE LE BÉTON
Les Venterniers
Collection : "la Source & la Suite"
Genre : poèmes
Date de parution : 1er février 2018
Nombre de pages : 18 pages qui n'en font qu'une
Format : 12 x 12 cm
Isbn : 979 10 92752 40 3
Prix de vente : 17 euros

Composition d'une flaque


La flaque
devant l'arrêt de bus
est composée
comme suit
95% d'eau de pluie
4% de pisse de chien
1% de larmes
de crocodile

Pulp Fiction en moins bien


Le grille-pain
crache ses tartines
au moment où
mon chat sort
de sa litière

Doublon


Parfois
le jour s'ouvre
comme un cadeau
qu'on a déjà

Petites coupures


Moral ruiné par
vieux démons et
crachin dans les bottes
il se paie le luxe
de sourire

Saleté de pigeon


J'ai la désagréable
sensation que
cette ombre
qui roucoule
se moque
de la mienne

Harnais


Ils se tiennent
tout simplement
par la main
C'est comme ça
qu'ils s'empêchent
de tomber

Gargantua


On ne peut pas
tout mettre sur
le dos de la nuit
mais dans
son ventre si

Correspondances


Le petit train-train
a du retard
et on ne va pas
s'en plaindre

Prise de tête


Je ne sais pas
où donner
de la tête alors
je me la prends

Prévu le coup


La nuit a enlevé
son manteau
Elle en avait
un autre
en dessous

Vendredi



- Si vous ne deviez emmener qu'une  seule  chose sur le parking d'une administration à l'heure de l'ouverture ?
- Une île déserte